Sélectionner une page

Enseignement piloté par l’expérience

Contexte

Nous avons été sollicité par une grande banque pour revoir l’ingénierie de certains modules de formation sur l’agilité qui ne satisfaisaient pas complètement ceux qui suivaient les sessions.

Diagnostic

Les formations se sont avérées être très académique : beaucoup de planches Powerpoint lues par le formateur, assez théoriques, puis des activités.

Démarche

Dans un article intitulé « Les quatre piliers de l’apprentissage, ou ce que nous disent les neurosciences », Stanislas DEHAENE, Professeur au Collège de France et titulaire d’une chaire de psychologie cognitive expérimentale nous explique que quatre facteurs conditionnent la qualité d’un apprentissage :

  • L’attention, qu’il faut activer et focaliser ;
  • L’engagement actif, car un organisme passif n’apprend pas ;
  • Le retour d’information, car l’erreur, si elle est humaine, n’en est pas moins indispensable pour apprendre ;
  • La consolidation, qui fait passer d’un effort conscient et explicite vers un accomplissement inconscient et automatique.

Stanislas DEHAENE précise en outre qu’une simple sieste améliore la performance de l’apprentissage, et que le sommeil a donc un rôle décisif dans ce processus.

 

La connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information.

Albert EINSTEIN

Nous avons restructuré les formations en tenant compte des quatre piliers de l’apprentissage.

L’expérience occupe au moins la moitié du temps.

Les planches Powerpoint ne sont plus utilisées : tout est dessiné au fur au fil de l’avancement de la formation.

 

Résultats obtenus

Le résultat qualitatif des évaluation a nettement évolué et se situe en moyenne au delà des 85% de satisfaction.